0 800 942 442

  • Français

Travailler sur chantier par de fortes chaleurs

Efforts physiques soutenus, port de charges lourdes, expositions longues au soleil… Les personnes travaillant en extérieur sont fortement exposées aux risques de déshydratation et de coups de chaleurs. Des conditions exceptionnelles qui méritent une attention toute particulière et qui invitent à adapter son comportement. Alors, quelles sont les précautions à prendre pour limiter l’impact des fortes chaleurs ? Nous vous livrons les bonnes pratiques ci-après !

  1. L’hydratation : l’allié anti coup de chaud

C’est un réflexe à accentuer en cas d’épisode caniculaire. Alors que d’ordinaire la quantité d’eau recommandée est d’1litre et demi par jour, quand le mercure grimpe il est conseillé de boire minimum 3 litres d’eau par jour et ce réparti tout au long de la journée.

Pour assurer un bon niveau d’hydratation, il est également recommandé d’adapter son alimentation. Délaisser les aliments trop salés et trop sucrés en faveur d’une alimentation plus riche en eau permettra également de compenser les pertes hydriques.

Il est courant de ne pas ressentir ni la faim pendant les périodes de fortes chaleurs, mais il est déconseillé de sauter un repas surtout quand le corps est exposé à ce niveau au soleil et à la déshydratation.

Multiplier les lave-mains en libre-service permettra de se rafraîchir et d’hydrater son corps tout au long de la journée.

 

  1. L’équipement : le partenaire à adapter

Les vêtements sont la première barrière contre les coups de soleil, même si l’envie de les enlever semble être la solution fraîcheur pendant la canicule : oubliez !

Les vêtements doivent eux aussi s’adapter à la situation. Amples et légers de préférences, la tenue n’est pas à négliger surtout en cas de fortes chaleurs.

Les EPI comme les chaussures de sécurité, les casques, les gants, les lunettes de protection et les masques doivent continuer d’être utilisés.

Pour rester frais, n’hésitez pas à tremper vos vêtements dans l’eau fraîche, à utiliser des brumisateur d’eau voire à prendre une douche si cela est possible.

 

  1. Les pauses : ombre et fraîcheur obligés

En période de fortes chaleurs, il convient d’augmenter les pauses de récupération. Pour que celles-ci soient efficaces contre les effets de la chaleur, il faut prévoir des zones d’ombre fraîches, comme les bases vie sanitaires, pour le repos. Idéalement, les conditions de travail doivent elles aussi être adaptées en travaillant tant que possible à l’ombre.

Si possible pendant la canicule, reportez les tâches les plus rudes en début de journée quand la température n’a pas atteint son maximum.

 

 

 

Découvrez nos services chantier

Rejoignez nous sur